Pratiques, représentations et trajectoires d’acteurs

Nous travaillons sur les caractéristiques sociales et sur les trajectoires de populations saisies dans des dispositifs publics. Dans ces études, nous cherchons généralement à mettre en avant les logiques sociales qui président à l’« inscription » de ces populations dans les dispositifs publics, les usages variés qu’elles en ont et les bénéfices qu’elles en retirent.

Ces études permettent de souligner une diversité d’usagers à travers la construction de typologies qualitatives de recours et de parcours. Elles permettent également de déconstruire et réinterroger des catégories établies par les politiques publiques (jeunes « en insertion », « immigrants », « chômeurs », personnes âgées « dépendantes »…).

 

Ateliers_Longjumeau_2-300x225

 

Quelques références récentes…

  • Etude sur l’engagement des jeunes à travers le dispositif Conseil régional des jeunes des Pays de la Loire, ORES-Conseil régional Pays de la Loire
  • Parcours et caractérisation des publics en formation de promotion sociale, Conseil Régional des Pays de la Loire
  • Analyse des parcours de diplômées françaises, nées de parents des DOM TOM ou étrangers, employées de la Fonction Publique, FASILD Bretagne et Nord Pas de Calais
  • Caractéristiques et représentations des publics en formation de niveau V dans l’aide à la personne (Laurent Riot, avec V. Gosseaume, G. Houdeville et L. Poulain pour le Conseil Régional Pays de la Loire)
  • Les migrants vieillissants de la région nantaise au prisme du regard des professionnels. (Karine Meslin pour l’ASAMLA et la DRASS des Pays de la Loire)